Archive :

2015
2014
2013
2012
2011
Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
1989
1987
1986
1985
1984
1983
1982
1981
1980
1979


Moteur de recherche :
4 Licences pour 1 saison

4 Licences pour 1 saison
Pourquoi ? Parce que le maillot de force ne m'interesse plus. Le fait de m'entraîner seul chez moi me fait reprendre contact avec l'entraînement non équipé exclusivement, et je dois avouer que j'y retrouve des sensations bien meilleures oubliées depuis longtemps. Je ferai le Départemental DC FFHMFAC non équipé, par principe et par plaisir, et avec un minima régional (équipé) à 165kg en Open-100 il y a peu de chances que je sois de la fête en poussant non équipé. Du coup, il ne reste que 2 compétitions non-équipées (et reconnues comme telles) en GPC avec les copains de Benestroff. Heureusement, le très réactif ami Jean Marie Briclot a aussi affilié son club à la FSGT qui ne veut pas entendre parler du maillot d'assistance... Il ne restait plus qu'à rejoindre aussi la FSFA à Sedan et le tour était joué.
La WPC a ouvert une division non équipée, la GPC le fait depuis quelques temps et la FSFA le fait depuis toujours. Le doux divorce entre les équipés et les "RAW" est constaté partout, même en FSFA où les premiers quittent les compétitions avant que ne commence celle des seconds. En GPC, la plupart des athlètes non équipés poussent aussi équipés, le même jour, mais pas tous. Il n'y a que la FFHMFAC pour rester délibéremment aveugle à la marche de l'histoire.
La force athlétique finira comme le sport automobile: il y aura les Formule 1 (matériel double et triple couche), les Formule 3000 (matériel monocouche) et les Rallyes (sans matériel). Trois mouvements, et Trois façons de les pratiquer. Trois mondes dans le même univers, et c'est ça qui compte.
Vivre sa passion et avoir des amis dans chaque fédération, c'est ce qui caractérise tous ceux qui poussent dans plusieures fédérations. Je rejoins le mouvement, et sans me cacher.