Archive :

2015
2014
2013
2012
2011
2010
Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
1989
1987
1986
1985
1984
1983
1982
1981
1980
1979


Moteur de recherche :
Qui va présenter les Athlètes FFHMFAC lors des compétitions ?

Problématique de la présentation des athlètes
Présenter au micro tous les athlètes de nos compétitions pour les mettre en valeur, une belle idée initiée par le Club150kg, mais...
Rendue possible par la base de données du club150.
Depuis les Championnats de France DC 2009 de Montereau Fault Yonne, j'ai fait la démonstration que la base de données du Club150kg permettait de présenter au public tous les athlètes afin de mieux les mettre en valeur. Ce travail a été effectué lors des France Open DC 2009, des France Jeunes DC 2009, des France Jeunes FA 2010, de la Coupe de France de DC Endurance 2010, et bien sur des 100kg du Club150.
Timing d'intervention au micro
Chaque athlète, qu'il soit débutant ou grand champion, est ainsi présenté au public au moment où il monte sur le plateau, entre l'annonce de la barre et des hauteurs, et celle du signal "barre chargée". C'est dans ce laps de temps d'environ 20 secondes qu'il faut intervenir pour présenter l'athlète. Cela implique donc qu'il faut être conçis, en particulier pour les athlètes dont la carrière est difficilement compressible.
Préparation en amont
Il est impératif de préparer ce travail au moins un mois à l'avance (typiquement entre la fin des Zones et la finale) car les éléments interessants à mettre en valeur pour chaque athlète sont (dans l'ordre de priorité):
- Bilan de la saison en cours: les titres récents acquis par l'athlète. - Passage dans une autre catégorie d'âge et / ou de poids éventuel.
- Bilan de carrière : nombre de titres nationaux et internationaux. - Nombre de compétitions dans la carrière de l'athlète, et eventuelles périodes d'arrêt, ou nombre d'années d'activité.
- Eventuels records détenus par l'athlète (consulter les records automatiques du Club150 validés le 6 Juin 2009 par le CSNFA) - Comparer les barres annocées avec les records en cours de validité pour annoncer les tentatives contre des records officiels.
Remarque éventuelle sur l'engagement sportif de l'athlète: président de club, entraîneur de club, membre de commission. ... et des records personnels (toujours interessant de faire remarquer que l'athlète se bat aussi contre lui-même).
   
L'idée est que tous les athlètes doivent bénéficier de cette mesure, même les plus humbles. Il faut donc y consacrer beaucoup de temps (pour la Coupe de France DC Endurance 2010, cela représente 17 heures de travail).
Un travail que tout le monde peut faire
La coeur du dispositif est la base de données du club150, et cette dernière subit en ce moment même une refonte qui, à terme, permettra d'obtenir automatiquement le palmares-podium des 18 000 athlètes listés pour toutes les compétitions et toutes les saisons, et fédérations. La base existe, il suffit de la consulter, et d'avoir le temps et le courage d'y passer des heures.
Un travail de fond qui interesse les organisateurs et les athlètes
Je ne compte plus les remerciements des athlètes qui ont eu la surprise, au moment où ils montaient sur le plateau pour faire leur essai, d'entendre l'essentiel de leur carrière énoncée au public, ce qui les a fait sortir de l'anonymat qui tue nos compétitions.
Au lendemain de Fourchambault 2010, les propositions pour continuer ce travail ont fusé: pour Faremoutiers 2011, et Benestroff 2010. J'étudie ces propositions au cas par cas, en fonction de mes disponibilités (vacances, enfants, etc).
Présentation des Athlètes et Cahier des Charges FFHMFAC
Le succès de cette récente pratique est tel que l'idée est passée au cahier des charges FFHFMAC... un peu hâtivement à mon avis. En effet, il y a 8 championnats de France par an (FA/DC x Jeunes/Open/Master + Equipes), ce qui représente un travail extrêmement conséquent. Au regard de l'absence totale de reconnaissance de la part de la fédération pour l'énorme travail que cela demande, j'ai décidé de ne plus le faire qu'au cas par cas. Il n'est jamais très malin de prendre les gens pour argent comptant. Je l'ai fait avec joie pour Foruchambault, pour Verdun, pour Montereau, car ils ont du savoir vivre. Je ne l'ai pas fait pour Nantes 2010 car je n'ai pas eu le moindre s'il te plait, ni merci.
La solution N°1 dont j'ai eu l'écho
Lorsque j'ai anoncé ne plus le faire systématiquement, et quand j'ai fait remarquer que cela demandait beaucoup de travail il a d'abord été répondu: "c'est au club organisateur de le faire". Cela me semble un peu trop au vu de la charge de travail déjà conséquente lié à l'organisation d'une compétiton.
La solution N°2
Deuxième solution proposée: faire remplir la biographie sur place par les athlètes qualifiés eux-mêmes; c'est là une pratique qui est tout sauf responsable, car les athlètes ont autre chose à faire le jour J, et, ne nous leurrons pas, certains n'hésiteront pas à "gonfler les chiffres". Chose surprenante, il n'est pas exclu qu'ils en oublient, comme Max Le Bolay qui avait oublié son 200kg lors d'une interview vidéo publiée sur Dailymotion.
Alors, quelle solution ?
Le bénévolat est notre force première, car il assure que le travail est fait par des passionnées et désinteressés. Cette structure fait qu'aujourd'hui, le sport amateur qu'est la Force Athlétique fait tout aussi bien que bien des sports plus en vue. Mais le bénévola a une faiblesse: les gens ne feront le travail qu'à la condition qu'ils obtiennent le seul salaire auquel ils aient droit: la reconnaissance de leur travail, et un simple remerciement.
Ce manque est à l'origine de bien des crises actuelles.