Archive :

2015
2014
2013
2012
2011
2010
Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
1989
1987
1986
1985
1984
1983
1982
1981
1980
1979


Moteur de recherche :
Résultats du Sondage CSNFA 2012

Bilan du Sondage du Club 150kg
Méthodologie du Sondage
Il s'agit d'un sondage codé en php avec sauvegarde automatique des adresses IP des votants, de façon à ce chaque adresse ne puisse voter qu'une seule fois. La liste des adresses n'est associée à aucun vote de façon à ce que même l'administrateur ne puisse pas savoir qui a voté pour qui.
Le vote a été ouvert 10 jours et n'a été annoncé que par le Club150kg (facebook, mailing, et annonces sur la page d'acceuil).
Pourquoi uniquement pré-sélectionner les membres de la CSNFA ? Car ces personnes sont déjà "aux commandes" dans leurs comités respectifs, et sont donc déjà volontaires pour s'impliquer. Il n'y aurait pas eu grand sens à inclure dans cette liste des personnes non impliquées officiellement, même très populaires.
Pourquoi Joseph Ponnier n'y est pas ? C'est là une question qui m'est souvent revenue en mail, et la réponse est très simple: Joseph n'a jamais été aux responsabilités, le CSNFA.com qu'il animait n'est pas reconnu officiellement. Il est un euphémisme de dire qu'il s'est distancié de la FFHMFAC, et la politesse m'interdit de dire publiquement ce qu'il en pense.
Pourquoi n'y suis-je pas non plus ? parce que je suis démissionnaire du Comité Directeur suite à l'affaire UNSS, affaire qui m'a permit de comprendre à quel point notre avenir est compromis.
Des résultats très marsqués, et dès le début
Premier constat: il y a eu beaucoup plus de votants qu'initialement prévu: Le monde de la Force Athlétique en france est un microcosme d'environ 2000+ athlètes, dont 1733 sont en FFHMFAC pour la saison qui vient de se terminer. Sur ce panel, et sur une consultation à la durée très courte, nous avons frolé les 250 votants, ce qui est beaucoup, et bien plus qu'espéré !
Les membres CSNFA plutôt "Développé Couché" (Cucuzella, Duhem, Marteau) sont dès le début en tête des intentions de vote. Cela montre l'écart énorme en FFHMFAC entre le poids politique du DC et sa représentativité réelle (tout le monde sait: le DC n'interesse personne en FFHMFAC).
Les Force Athlétistes (Buttigieg, Pronier); occupent la 2e place.
Ils sont suivis ensuite par un groupe constitué de Leila Duhem (DC), Christian Marteau (DC), Patrick Le Blevenec (DC); c'est le noyeau dur des athlètes du Développé Couché.
On remarquera le score honorable de Lucien De Faria, ancien de la FFFA dans les années 80 et très impliqué au comité 77 actuel.
En dessous du classement, on entre dans des scores peu glorifiants.
Alphonse Cucuzella plébiscité !
Alphonse Cucuzella est le grand vainqueur de ce sondage, et ceci dès le premier jour ! C'est une surprise, car c'est un athlète discrêt, et il ne fait pas partie de ceux que les mauvaises langues nomment les "gueulards".
Il caracolle en tête du premier au dernier jour du sondage, creusant même progressivement l'écart. A lui seul, il bénéficie d'autant de voix que celles des officiels nationaux réunis !
A travers ce plébiscite s'exprime le poids politique à la fois des vétérans et des athlètes du développé couché.
Désavoeu de la dirigeance actuelle et passée
Fait marquant; dès le début également, les officiels dans le circuit depuis longtemps sont totalement désavoués ! C'est certainement là le point majeur à retenir de cette consultation. Il aura fallu attendre plusieurs jours avant que les 2 derniers présidents en date de la Force récupèrent une voix ou deux !
Autre fait remarquable, l'ancien président de la Force reccueille le double des voix de l'actuel: même si les deux scores sont très bas, cela n'arrange rien.
Ils entraînenent avec eux dans leur chute ceux qui, dans l'esprit des votants, leur sont associés. C'est très clair dans les scores: ceux qui sont considérés, à tort ou à raison, comme faisant partie du cercle des dirigeants sont immanquablement relégués en bas du classement. C'est injuste, mais c'est la loi du genre.
Les raisons de ce désavoeu
Voila bientôt 2 ans que s'allonge la liste des "grognes" et que grossit le grand livre des rancoeurs. Petit rappel :
- Grogne contre la sélection Championnats de France Développé Couché (top 10), qui ne concerne que le DC, et qui fut imposée par la présidence FFHMFAC.
- Baisse des minima Haltéro aux Championnats de France: Cette grogne a retrouvé une récente vigueur quand Joseph Ponnier a divulgué une interview dans laquelle on apprend que les minima haltérophilie ont eux été revus à la baisse pour les France !
- Grogne des Master quand il avait été proposé de les laisser hors du système de double sélection (minima + top10), mais en les privant du titre de Champion de France Master pour "Champion de Nationale Master". Aujourd'hui, comme Patrick Le Blevenec et moi-même l'avions voté à l'époque, ils ont conservé leur titre, mais sont soumis aux doubles qualifications.
- Grogne contre le Cahier des Charges pour Clubs Organisateurs de Finales Nationales: La liste des obligations n'a cessé de croitre, augmentant le coût de la compétition sans contre-partie : liaison internet pour vidéo en ligne, restauration et hebergement de tous les officiels vendredi soir et dimanche midi. Les clubs perdent de l'argent.
- Grogne contre la caution de 500 euros demandée aux mêmes clubs en cas de non respect du même cahier !
- Joseph Ponnier poussé dehors: Lui, bénévole, qui a fait vivre nos feuilles de match, a annoncé arrêter de s'occuper du site FFHMFAC, mais continuer celui de la commission. C'est alors que la présidence Force a envoyé un étrange courrier aux comités annonçant le retrait de Joseph du site de la Commission Force ! Pour les athlètes et responsables locaux qui ont fait bloc derrière Joseph le message retenu est qu'on l'a poussé dehors.
- Grogne contre la fusion FA/Haltero aux prochains championnats de France qui mélangeront FA et Haltéro. Fusion soutenue par la présidence Force qui "ne passe pas" auprès des athlètes, qui ont bien compris le risque de voir leur spécificité disparaître dans un championnat de France nommé "haltérophilie".
- Disparition du sigle CSNFA-DC, sous la pression de la présidence FFHMFAC. A l'occasion de la reconnaissance du Développé Couché comme discipline indépendante (18/12/08) la commission Force voulait ajouter à son intitulé les initiales DC. Ce fut fait, mais cela a très vite disparu !
- Non-interêt manifeste pour le DC ! La lettre d'information "a oublié" le titre de vice-champion du Monde Espoir d'Allan Grenier (rien que ça!), et on n'a pas sélectionné à l'international ceux qui auraient pu monter en nombre sur les podiums ! On les a réservés aux 3 mouvements, jugés "plus importants".
Quel profil pour un Président Force ?
Les 8 premier sont des Master, les 6 premiers sont des athlètes encore en activité, les 4 premiers sont des athlètes de classe internationale. Il semble évident que les votants veulent à la tête de la commission Force un athlète en activité. C'est extrêmement important en termes d'image et de cohésion. Mais ce n'est pas une idée en vogue, car on se retranche derrière l'idée selon laquelle "on peut très bien être un très bon athlète mais un mauvais dirigeant" (sic). C'est vrai, mais on peut aussi être les deux non ?
Premier constat: les noms arrivés en tête sont ceux qui à un moment ou à un autre ont su défendre la Force ! Après tout ce que nous avont vécu, le temps n'est plus aux arrangements.
Deuxième constat: le Développé Couché est une puissante force politique qui vient de se faire entendre via ce sondage: 4 des membres CSNFA qui arrivent en tête sont des "benchers", et le le premier en est un. Quelle ironie ... la discipline la plus mal considérée de la fédération est celle dont les représentants sont plébiscités pour prendre les commandes !
Troisième constat: l'ancrage dans les comités locaux est important: Alphonse Cucuzzella, Leila Duhem, Remi Pronier, Christian Marteau, sont avant tout des "forces vives" dans leurs comités. Les responsables à dimension uniquement nationale ont été rejetés en bas du classement.
Quatrième constat: ce vote n'a pas donné de prime aux "grandes gueules": Alphone est un soldat silencieux, et Remi d'une sagesse légendaire. Les votants ont élu des gens posés et sérieux, dont l'image n'est pas associée à la fête et aux banquets.